MALADIES CARDIO-VASCULAIRES:
PRÉVENTION PAR l'ALIMENTATION

Dernière mise à jour : il y a 2 jours


Une mauvaise alimentation constitue l'un des principaux facteurs de risque d'un éventail de maladies chroniques, notamment les maladies cardio-vasculaires, les cancers…Un régime alimentaire sain permet de réduire le risque de maladies cardiovasculaires telles que le diabète, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie qui sont pour la plus part liée à un déséquilibre alimentaire.


Avant d’entrer dans le vif du sujet il est important de définir ce qu’est une maladie cardio-vasculaire ainsi que les facteurs de risque cardiovasculaires.


Maladies cardio-vasculaires : mieux vaut prévenir !

Les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité dans le monde, la cause de près de 150 000  décès par an au Cameroun, et la première cause de décès chez les femmes et les personnes de plus de 65 ans. Pourtant, la plupart d’entre elles peuvent être prévenues, à condition d’agir sur leurs facteurs de risque. Alors, on arrête de fumer, on modifie son alimentation, et surtout on bouge !




C'est quoi la maladie Cardio-vasculaire ?


Les maladies cardio-vasculaires constituent un ensemble de troubles affectant le cœur et les vaisseaux sanguins, qui comprend: les cardiopathies coronariennes (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent le muscle cardiaque) les maladies cérébraux-vasculaires (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau)

Quelles sont les principales maladies Cardio-vasculaires ?

Les maladies cardio-vasculaires regroupent les pathologies qui touchent le cœur et l'ensemble des vaisseaux sanguins, comme l'athérosclérose, les troubles du rythme cardiaque, l'hypertension artérielle, l'infarctus du myocarde, l'insuffisance cardiaque ou encore les accidents vasculaires cérébraux.

Avant de poursuivre avec la liste des ingrédients et la recette elle-même, ajoutez une dernière phrase qui viendra résumer votre recette. Vous pouvez également ajouter le nombre de personnes pour laquelle la recette est prévue, ainsi que le temps total de préparation.



 

Quels sont les facteurs de risque cardio-vasculaires ?

Il existe neuf facteurs de risque pouvant entraîner, ou favoriser, une maladie cardio-vasculaire :

  • le tabagisme ;

  • le diabète ;

  • le cholestérol ;

  • la sédentarité ;

  • l'hypertension ;

  • les antécédents familiaux ;

  • la consommation d'alcool ;

  • l'obésité ;

Le risque cardio-vasculaire et ses facteurs

La probabilité de développer une maladie ou un accident cardio-vasculaire résultant de l’obstruction des artères par de l'athérome est appelée risque cardio-vasculaire. Ce dernier est lié à l'existence de plusieurs facteurs. Il est important de connaître son propre risque cardio-vasculaire car on peut agir sur certains facteurs.

QU'APPELLE-T-ON RISQUE CARDIO-VASCULAIRE ?

Le risque cardio-vasculaire est la probabilité de survenue d’une maladie ou d’un accident cardiovasculaire (maladies du cœur et des artères).

Les maladies cardio-vasculaires résultent du dépôt de graisses sur les parois des artères. Ces dépôts forment des plaques d’athérome et finissent par gêner la circulation du sang qui alimente tous les organes et en particulier des organes vitaux comme le cerveau ou le cœur. C’est l’athérosclérose.

Un certain nombre de facteurs sont à l’origine de ce risque et favorisent le développement des maladies cardio-vasculaires. Chaque individu peut présenter un ou plusieurs facteurs de risque. Dans ce dernier cas, il faut savoir que les facteurs de risque cardio-vasculaire ne s'additionnent pas, mais ils se potentialisent, c'est-à-dire qu'ils s'aggravent . On évalue pour chaque personne son risque cardio-vasculaire global.

Il est important de connaître les facteurs de risque cardio-vasculaire auxquels on est exposé et de ne pas les sous-estimer. S'il est impossible d'agir sur certains d'entre eux (âge, sexe, hérédité...), plusieurs facteurs de risque peuvent être réduits ou supprimés (sédentarité, surpoids...) Ainsi, il est possible de prendre des mesures pour réduire ceux sur lesquels on peut agir et éviter, limiter ou retarder le développement d’une pathologie cardio-vasculaire.

N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant qui peut évaluer votre risque cardio-vasculaire global. S’il l’estime nécessaire, il vous aidera à le réduire.



Quels que soient les facteurs de risques dépistés (excès de cholestérol, diabète, hypertension artérielle, surpoids), la prévention des maladies cardiovasculaires passe par une alimentation saine, dont le prototype est le régime est le méditerranéen. Le régime méditerranéen est une alimentation axée sur des produits frais, de saison, et qui exclut les produits transformés, industriels. Il est riche en bon gras avec l'utilisation de l'huile d'olive. Il se compose majoritairement de fruits, de légumes, de légumineuses et de céréales.



Maladies cardiovasculaires : les aliments conseillés

Les aliments conseillés sont :

Les huiles d’olive, de ngon (pistache), de coton, de colza ou de noix. L’huile d’olive est équilibrée et peut aussi être utilisée seule, ou mélangée 50/50 avec de l’huile de ngon ou de colza.


Dans notre inconscient, le gras est encore trop souvent lié à quelque chose de nocif, de mauvais pour la santé. On pense qu’il fait grossir, qu’il donne du cholestérol, qu’il favorise les maladies cardiovasculaires,… C’est parfois vrai. Mais il y a gras et gras, du bon gras et du mauvais gras et la distinction se fait d’autant moins facilement qu’ils ne sont pas faciles à différencier. De ce fait, les matières grasses bonnes et mauvaises ont souvent été réduites beaucoup trop drastiquement dans les régimes alimentaires courants, ce qui a créé des régimes très carencés en bonnes matières grasses, des régimes particulièrement pénalisants pour la protection de toutes nos cellules et donc pour notre santé. Toutes les graisses que nous mangeons pénètrent dans les membranes de nos cellules et contribuent à l’efficacité de leur fonction de protection.

La fonction des membranes cellulaires est de protéger nos cellules. Pour qu’elles assurent cette protection avec efficacité, elles doivent être de qualité. Si nous ne mangeons que de bonnes matières grasses, les 100 000 milliards de cellules de notre corps sont bien protégées

Le poisson (3 fois par semaine), sous toutes ses formes (frais, surgelé, en boîte, d’élevage).

Les volailles en évitant la peau. Les œufs sans dépasser 6 par semaine.

Les fruits, légumes et légumineuses à volonté (5 portions par jour au minimum).

Le pain complet ou multi-céréales, les céréales complètes ou semi-complètes (riz, couscous, etc.). Les pâtes complètes ou non sont cuites al-dente.

Les épices (dont le curcuma et le poivre noir), et les aromates (toutes les herbes de Provence, l’ail, les échalotes, les oignons).

Le chocolat noir (>70 % de cacao) en petites quantités (1 à 2 carrés par jour),.

Le café (maximum 3 par jour).

Le thé vert.

Les fruits à coques non salés (noix de cajou, noisettes, noix de pécan, etc…)

Le vin rouge et sans dépasser 1 à 2 verres par occasion pour les femmes et 1 à 3 verres pour les hommes (jamais tous les jours). 




Maladies cardiovasculaires : les aliments déconseillés



  • Les huiles de coco ou de palme ;

  • Les morceaux gras des viandes rouges (bœuf, veau, agneau, mouton, porc) ;

  • Les aliments ultra transformés ; (Les aliments ultra-transformés sont les préparations transformées industriellement, raffinées, auxquelles sont rajoutées des additifs),

  • Les fritures ;

  • Les viennoiseries ;

  • Les fromages.

  • Les croquettes

  • Les caramels

  • La plupart des plats surgelés ou du rayon frais ou en conserves ;

  • Les biscuits d'apéritif ;

  • Les pains, gâteaux et brioches industriels ;

  • Les confiseries ;

  • Les soupes instantanées ;

  • Les charcuteries ;

  • Les sodas ;

  • Les boissons sucrées…


En Conclusion

Les maladies cardio-vasculaires sont un ensemble de troubles, de causes multiples, qui affectent le bon fonctionnement du cœur. Heureusement, les maladies cardiovasculaires peuvent être traitées et évitées avec une hygiène de vie plus saine et un traitement médicamenteux adapté. Le régime alimentaire pour maladies cardiovasculaires vise à contrôler le poids, réguler la glycémie, réduire la pression artérielle et le cholestérol pour éviter les récidives et préserver le cœur.

Les points essentiels du régime alimentaire pour maladies cardio-vasculaires sont :

Choisir les aliments sources de bonnes graisses

Éviter les graisses néfastes pour le cœur

Consommer des fibres et des fruits et légumes

Veiller à avoir une alimentation à index glycémique bas

Encourager l'activité physique et une meilleure hygiène de vie (un autre article sera à suivre sur ce thème spécifique !!)


 

NATHALIE METOUKAM KAMDEM

(unediètàdouala) https://www.facebook.com/nathalie.m.kamdem

Source partielle : site Améli

 


26 vues0 commentaire